L’histoire d’une famille

Amit Malik, consultant senior chez Signavio, a vécu un début d’année 2020 difficile avec la perte soudaine de son père. Amit et sa famille faisaient alors face à cette douleur lorsqu’une autre catastrophe est survenue. Cette dernière n’a pas seulement touché le cercle familial d’Amit mais l’humanité toute entière. COVID-19.

Bhawna, la femme d’Amit ainsi que sa maman Naresh ont toutes les deux été testées positives au coronavirus. Il explique : “Personne ne s’attendait à une chose pareille, personne ne l’a anticipée, personne ne savait quoi faire, ça a été un véritable défi. Ma mère et ma femme ont été impactées psychologiquement… Vous commencez alors à avoir des pensées négatives.” 

Le quotidien d’Amit a changé du tout au tout : désinfection permanente, appels vidéo avec les médecins, coordination avec l’hôpital, le tout en s’occupant de ses deux enfants et en s’assurant d’obtenir les médicaments nécessaires ainsi que des denrées alimentaires dans un New Delhi confiné. “Je n’ai jamais fait autant de choses à la fois”, confie Amit. Il n’y a aucun doute que cette histoire fait écho à des milliers d’autres personnes et familles dans le monde qui font face à la pandémie. 

Mais l’histoire d’Amit est particulière et a pris un tournant technologique.

Connecter les patients grâce à la technologie

Une thérapie plasmatique a été suggéré pour traiter sa mère. Cette thérapie consiste à transplanter le plasma sanguin de personnes ayant guéri du COVID-19 chez des patients qui luttent encore contre le virus. Cela peut aider les patients à repousser l’impact de la maladie, jusqu’à ce qu’ils puissent commencer à produire eux-mêmes leurs propres anticorps.

Cependant, il n’était pas facile de mettre en relation les donneurs de plasma et les patients. En effet, lorsqu’Amit s’est mis à la recherche d’un donneur potentiel, il s’est vite retrouvé dans une conversation groupée sur une application de messagerie où il indique avoir vu un nombre impressionnant de messages postés : “100, 200 voire même plus chaque jour. Du type : “Ma mère en a besoin, mon père en a besoin, voici son groupe sanguin, il s’agit de tel hôpital…” C’était un processus très manuel, entre le défilement de la discussion WhatsApp et la prise de notes papier”.

Amit a identifié dans ce processus un réel besoin d’optimisation et en plus, il savait et avait les moyens d’entreprendre cette initiative. En créant un workflow dans le Signavio Workflow Accelerator, Amit a aidé la KAB Welfare Foundation à digitaliser leur service de collecte manuelle de données et de mise en correspondance des donneurs. Les donneurs de plasma et les receveurs potentiels ont ainsi pu être mis en relation plus rapidement et plus facilement. 

Un workflow efficace

Le workflow permet aux personnes de s’inscrire soit en tant que patient et ainsi faire une demande de plasma et communiquer les informations pertinentes, ou soit en en tant que donneur volontaire. Toutes les données collectées sont également partagées avec les responsables compétents du ministère de la santé à des fins de soutien et de coordination. 

Un soir, Amit a ainsi passé deux heures à créer les bases du workflow. Il s’est ensuite entretenu avec deux personnes de la KAB Welfare Foundation, M. Vivke Jain et Mme Bhawna Arora qui étaient en charge de la gestion du groupe WhatsApp. Amit indique que la simplicité de la solution a été d’une grande aide : “Les administrateurs n’étaient pas très au fait des technologies, mais ils ont été séduits. Dans la pratique, cela a pris un certain temps car nous devions impulser le message d’utiliser le lien du workflow partagé à présenter pour effectuer une demande. À date, nous avons près de 500 patients enregistrés et avons permis de connecter 70 donneurs de plasma, en collaboration avec des particuliers et des services gouvernementaux.” 

Trouver un donneur de plasma compatible

Alors que la thérapie plasmatique est encore considérée comme un traitement expérimental pour lutter contre le COVID-19, cela n’a pas freiné les gens d’apporter leur soutien. Comme l’indique Amit : “L’un des donneurs avec qui j’ai pu m’entretenir personnellement m’a indiqué qu’il ne savait comment il pouvait aider. Comme ces personnes étaient médecins, elles savaient qu’elles pouvaient donner du plasma, mais étaient à la recherche d’une plateforme où il serait possible de faire un don. Nous avons offert la possibilité aux donneurs de se manifester et d’apporter leur aide. »

Amit se souvient également d’un donneur particulièrement motivé : “Un homme a fait deux dons. Ils étaient neuf dans son foyer et les neufs avaient contracté le COVID-19. Sa femme était enceinte de 8 mois et quand le bébé est né, il a été testé positif aussi. Les neufs ont pu s’en sortir, mais ce qui est sûr, c’est que cet homme souhaitait vraiment apporter son aide cela a été possible.”

Le soutien essentiel de la technologie

Le workflow a ainsi permis de digitaliser l’ensemble du processus manuel consistant à faire défiler des centaines de messages chaque jour et de garder une trace des demandes effectuées, réduisant ainsi largement les efforts administratifs. Du point de vue de l’utilisateur, plutôt que d’envoyer sans cesse la même demande sur différents supports, vous n’avez qu’à une seule plateforme où vous êtes inscrit. Une fois que les personnes ont réalisé à quel point c’était facile et utile, elles ont alors pu de fil en aiguille communiquer autour du workflow et ainsi aide d’autres personnes : “Ça a marché pour moi, pourquoi ne pas vous inscrire vous aussi ?”.

Amit conclut : “Même avec nos emplois du temps chargés, notre changement de mode de vie, le télétravail… Il est toujours possible d’apporter son aide. Même si vous ne pouvez pas aider financièrement ou autres, l’aide psychologique que vous pouvez apporter aux personnes qui font face au virus ou aux personnes malades est cruciale. Vous pouvez leur parler, et diffuser des messages positifs.”

Cette approche a fonctionné pour Amit et sa famille maintenant saine et sauve. En s’appuyant sur la technologie de la gestion des processus pour soutenir les patients atteints du COVID-19, Amit a permis de transformer le “négatif en positif”. 

Plus d’informations sur le workflow management.

Publié le 1 octobre 2020 - Last modified: 1 octobre 2020