La blockchain est une technologie à la mode. Elle ne suscite pas seulement l’intérêt des gourous du script et des investisseurs en quête de risque, elle attire également l’attention des organisations bien installées qui la considère comme un “game changer”. Les responsables de l’informatique et les dirigeants d’entreprise du monde entier voient la blockchain ou la décentralisation de la technologie lourde comme la clé pour révolutionner la structure de leur organisation, jusqu’alors lente et faisant preuve de résistance à l’innovation, vers une entité plus agile et davantage automatisée.

Cependant, si on regarde la blockchain du point de vue d’une transformation organisationnelle, il est évident que l’exécution décentralisée de processus localisés dans la blockchain ne va pas être la solution miracle vous permettant de résoudre les défis auxquels les business font face, le tout dans un monde en constante évolution.

Les erreurs communes au BPM et à la blockchain

La blockchain est une technologie qui promet de faciliter la transparence, la gestion des données trans-organisationnelles sans avoir besoin de s’appuyer sur un autorité centrale de confiance ; c’est une technologie pertinente pour le business process management. Cependant, si votre organisation se penche sur les avantages du BPM et de la blockchain, il est alors important d’éviter les trois erreurs suivantes :

1) Le BPM reposant sur la blockchain nécessite une solution basée sur la crypto-monnaie

Dans le monde des systèmes d’entreprise, le terme blockchain ne signifie pas toujours crypto-monnaie, “Initial Coin Offerings” (ICOs), ni preuve de quoi que ce soit. Du fait de leur coût opérationnel transactionnel élevé et des problèmes de performance, l’implantation de blockchain typique comme Ethereum ou IOTA n’est pas réalisable pour l’exécution décentralisée de processus métier. Les solutions de blockchain d’entreprise utilisent également une base de données décentralisée se basant sur l’Arbre de Merkle et nécessite de distribuer des consensus pour confirmer les transactions. Cependant, elles demandent généralement aux organisations d’être enregistrées comme un utilisateur éligible pour pouvoir participer au réseau. Du fait de leur petite taille qui facilite la gestion et de l’engagement des participants à proposer une ressource pour la recherche de consensus, de tels réseaux sont bien moins chers à faire fonctionner, plus rapides et aussi plus fiables.

2) Le BPM basé sur la blockchain est une solution miracle pour les défis d’interopérabilité trans-organisationnelle

Certains vendeurs ont marketé les solutions labellisées “blockchain” comme des outils qui aident à intégrer les données pour des échanges libres entre les systèmes IT et les différentes entreprises ; quelques personnes pensent que la blockchain va miraculeusement briser les silos de données trans-organisationnels.

En fin de compte, la technologie blockchain fait face aux mêmes problèmes que les système IT : l’interopérabilité inter-organisationnelle est une nécessité absolue pour faire fonctionner les solutions basées sur la blockchain. S’il existe des problèmes d’intégration des données, ceux-ci doivent être résolus avant qu’un système basé sur la blockchain puisse être introduit. Dans la plupart des cas, l’interopérabilité et les problèmes d’intégration de système sont au coeur du problème que les organisations aimeraient essayer de résoudre. Dans ces cas, une solution basé sur la blockchain n’est pas (encore) nécessaire.

3) La blockchain va résoudre le problème du facteur humain lié à la gestion des processus métier

Dans la plupart des initiatives de transformation organisationnelle, la technologie n’est seulement qu’une partie de l’équation. Comme d’habitude, le management et la culture d’entreprise sont des facteurs essentiels à prendre en compte. Les systèmes d’entreprise du futur, qui pourraient utiliser la blockchain, et qui utiliseront certainement l’intelligence artificielle ou le machine learning, permet d’accompagner la transition sur le chemin de l’entreprise intelligente de demain.

Cependant, elles vont interférer avec les systèmes anciens (pour l’avenir prévisible) et auront besoin d’être ajustées aux besoins de votre organisation et aux besoins de vos clients (toujours). À cause de l’environnement inter-organisationnel dans lequel la technologie blockchain est déployée, son introduction est encore plus fastidieuse que l’introduction des solutions d’entreprise centralisées. De ce fait, il est important de s’appuyer sur les meilleures pratiques et plateformes de gestion de processus bien établis lors de l’introduction de solutions basées sur la blockchain.

Une implantation BPM et de blockchain réussie

Alors que la blockchain ou la technologie lourde décentralisée a (du moins de part son concept) le potentiel d’aider à transformer les entreprises en les rendant plus agiles et autonomes, il est important d’avoir conscience que la technologie n’est pas la solution miracle pour réaliser cette transformation ; elle est juste l’un des nombreux facteurs qui y contribue. Si le BPM et la blockchain ne sont pas utilisés correctement, leur utilisation peut entraîner des effets indésirables : alourdissement des systèmes IT, explosion de budget et frustration des utilisateurs.

Pour une adoption complète de la technologie d’exécution de processus métier basée sur la blockchain, vous avez besoin :

  • d’une vision claire des avantages offerts par la blockchain et de ce qu’elle ne peut pas vous garantir
  • d’une solution mature pour exécuter les processus métier décentralisés s’intégrant avec les systèmes existants d’exécution centralisée, tout comme avec la technologie de transformation opérationnelle
  • d’une culture basée sur la “pensée processus” ainsi que d’un état d’esprit d’amélioration continue adopté par toutes les parties prenantes de l’organisation.

Pour profiter pleinement de cette culture et de cet état d’esprit, et pour une planification efficace, une solution de transformation opérationnelle collaborative est nécessaire ; elle permet aux employés engagés de jouer un rôle clé dans la mise en place de changements et de réaliser une transformation réussie en se concentrant sur les bénéfices, à savoir : une organisation agile, automatisée et autonome.

Les prochaines étapes

Si vous voulez vous immergez dans la transformation de votre business avec l’aide d’une solution de gestion des processus métier collaborative (avec ou sans la technologie de blockchain), alors essayez la Signavio Business Transformation Suite dès aujourd’hui pour un essai gratuit de 30 jours !

Publié le 7 février 2019 - Last modified: 7 février 2019